La mission d’architecte

Le métier d’architecte, la nature de sa mission, les modalités de sa pratique et de sa rémunération, ne sont pas forcément bien connus et donc à fortiori appréciés par tout un chacun. Tout particulièrement en France dans le champ de l'architecture domestique où le recours à un architecte est bien souvent considéré, au mieux comme une contrainte réglementaire, au pire comme un privilège de classe, et ce pour des raisons politiques, historiques, culturelles et sans doute aussi corporatistes (les architectes ayant de leur propre chef boudé la dimension (trop) ordinaire de cette architecture).

En France donc, dans le champ de la maison, l'uniformisation et la généralisation du modèle urbain pavillonaire associées à l'industrialisation effective de la construction, entraînant mécaniquement la relative et progressive déqualification de ses acteurs, concernent plus particulièrement les 95% des habitations individuelles qui se font sans architecte. Bien que les difficultés de notre époque ne peuvent pas se résumer à cette question, le coût d'une telle attitude collective à cet endroit est difficilement appréciable, ses impacts, en tout cas, sont objectivement territoriaux, c'est à dire, sociaux et in fine écologiques.

Différents sites, notamment celui de l’ordre des architectes ou de Bâtir avec l’Architecte, peuvent vous permettre de bien comprendre les contours des compétences et missions de l'architecte. Ici, le petit laïus illustré qui suit présente succinctement les grandes lignes du travail avec un architecte, depuis l'esquisse jusqu'à la réception de l'ouvrage.

PHASE 1 : CONTRAT / ESQUISSE / AVANT-PROJET / DEMANDE ADMINISTRATIF

Lors d’une première rencontre, qui peut se faire sur place ou à l’agence selon les cas, nous échangeons librement sur le projet envisagé pour dégager ensemble et en première approche un programme, un budget si possible et l’étendue de la mission qui me serait confiée. A la suite de quoi, je vous soumets un projet de contrat qui reprend ces éléments et définit par ailleurs le montant des honoraires s’y rapportant. Ceux-ci, au regard de l'étendue de la mission confiée et de la complexité-taille du projet envisagé, sont usuellement définis forfaitairement pour permettre à l'architecte de vivre convenablement de son métier.

image-contart

esquisse-02

Sur la base d’un contrat confirmé, les études d’esquisses qui commencent vont être particulièrement structurantes pour la suite donnée au projet. L’esquisse, assise sur vos besoins, envies, désirs exprimés et budget, définit les grandes lignes du projet, un parti-pris général, l’implantation et volume, esquisse-01le choix de matériaux structurant, les ambiances lumineuses, les circulations, les points de vue, les modalités de chauffage et la stratégie thermique… Les entrées déclenchantes sont souvent multiples et c’est ensemble, que nous allons, par le dialogue, par tâtonnements ou fulgurances successives, en esquisser le projet.

esquisse-03

Sur la base des études d’esquisses approuvées, l’avant-projet l’approfondit, en précisant notamment la mesure donnée aux choses et aux espaces, l’épaisseur des enveloppes construites, les principes porteurs s’ils n’étaient pas déjà structurant… et arrête les hypothèses pour définir la forme finale du projet envisagé.

Cette seconde phase aboutit à la demande d’autorisation de construire auprès de l’administration (permis de construire ou déclaration préalable), donc, pour ce qui me concerne, à la fourniture du dossier graphique correspondant et plus généralement à l'assistance pour les démarches que vous auriez à réaliser auprès de l'administration.

plan-paysager-parcelle

Ce premier ensemble équivaut plus ou moins au premier tiers de la mission et le montant des honoraires affectés itou.

PHASE 2 : CONCEPTION GÉNÉRALE / PASSATION DES MARCHES

Sur la base de la demande administrative approuvée par l’autorité, les documents graphiques et écrits destinés à la consultation des entreprises sont réalisés. Ces documents renseignent, avec le minimum d’ambiguïté, notamment sur les matériaux, nature et épaisseur, et les modalités de leur mise en œuvre, sur les dispositions particulières aux projets, les contraintes existantes… Coupe d'une surélévation en forme d'ogiveLe Maître de l’Ouvrage participe à cette phase notamment dans le choix des matériaux (revêtement de sol, parement apparent) des équipements (radiateurs, poêle, meubles vasques ou lavabos, luminaires…), l’implantation électrique en se projetant dans l’aménagement intérieur…

Les offres des entreprises, mises en concurrence ou non selon les cas, font l’objet d’une synthèse qui est compatible avec votre capacité financière, à défaut, la consultation est élargie ou des arbitrages quant à la nature des prestations sont rendus.

Plan de conception générale avec repères couleurs

Ce deuxième ensemble, qui nous amène au seuil du chantier où la signature des marchés d’entreprise confirme les acteurs du chantier, correspond peu ou prou au deuxième tiers du montant des honoraires.

PHASE 3 DIRECTION DE L’EXÉCUTION DES TRAVAUX / ASSISTANCE AUX OPÉRATIONS DE RÉCEPTION

Surélévation en ogive après le gros oeuvreDurant toute la durée du chantier, la mission consiste à donner aux entrepreneurs les directives propres à assurer le respect des dispositions prévues aux marchés : contrôle de la conformité des ouvrages avec les stipulations du marché, réunions de coordination, inspection périodique ou inopinée du chantier, contrôle de l’avancement des travaux…

Notre objectif est précisément de préserver l’esprit et la forme du projet que nous avons défini préalablement, dans un souci de loyauté vis-à-vis des différents intervenants. Je vérifie les situations de travaux et établis les propositions d’acompte.

Reconstitution d'un chantier en Lego(r)

Cette troisième phase s'achève aux opérations de réception des travaux, à partir de laquelle l’ensemble des garanties vont commencer de courir et correspond au dernier tiers de la mission.